Historique de Montmédy

Montmédy, actuellement chef-lieu de canton du même nom, a été au fil de l’Histoire, terre de Basse-Lorraine (Bouillon et Chiny), luxembourgeoise, autrichienne, bourguignonne et espagnole.

Rattachées à la France en 1659 (Traité des Pyrénées) par Louis XIV, la ville et sa région ont été associées depuis lors à tous les grands moments de l’histoire politique et militaire nationale. La Citadelle, édifiée par Charles-Quint au 16éme siècle, et modifiée au 17éme siècle par Vauban, est restée en l’état, en dépit de quelques modifications mineures. La place, aux avant-postes de la France, a dû faire face, et en subir les conséquences, aux grandes invasions venues de l’Est : 1814, 1870, 1914 et 1940.

La « Ville-Haute », à l’intérieur des Remparts, a été jusqu’à la fin du 19ème siècle le centre administratif de la Cité. A cette date la « Ville-Basse », autour de la Sous-Préfecture et de la Gare, se développe à son détriment, faisant d’elle, avec son église de 1757, un lieu de tourisme remarquable pour la qualité de ses fortifications, témoignage reconnu, avec Longwy toute proche, et l’un des mieux conservés, de l’Architecture militaire du Nord-Est de la France.

Montmédy a développé, et entend la poursuivre, depuis quelques années, une politique hardie de sauvegarde et de valorisation de son Patrimoine historique.

Accueil | Historique | Association | Objectifs | Le Conseil | Cotisations | Bulletin | Liens | Contactez-nous